Les chapelles

7 chapelles fourmillent sur la commune : Notre-Dame du Guelhouit, Saint-Fiacre classée au patrimoine des monuments historiques, la Madeleine, Sainte-Prisce, Notre-Dame de Locmaria, Saint-Rivalain et Saint-Laurent.

Elles sont gérées par des Comités associatifs qui organisent entre autre des pardons afin d’entretenir et animer les chapelles. Ils sont eux-mêmes aidés par de nombreux bénévoles.

CHAPELLE NOTRE DAME DU GUELHOUIT

La chapelle Notre-Dame du Guelhouit est dédiée à Saint-Isidore, patron des laboureurs. Elle fut édifiée en 1683 sous l’abbé Julien Marouil sur l’emplacement d’un sanctuaire à Talroc’h en Melrand à 1 km du centre. A la fin du XIXème siècle, le culte voué à Marie et à Saint-Isidore connait une telle affluence, qu’un oratoire extérieur, dit Scala Santa, et entouré de 2 fontaines de dévotion, est construit en 1885 comme alternative à la chapelle devenue trop exigüe.  Le lambris de la voûte intérieure est revêtu de 24 tableaux peints et représentant des miracles. Ils livrent des éléments de la vie populaire et les costumes sont proches de l’époque de Louis XIV. Le retable en bois polychrome du XVIIème siècle trône dans le coeur et représente Saint-Isidore au centre en Bragou-Braz (pantalon bouffant).

Le pardon annuel se tient le 1er dimanche de juillet et rassemble pour la journée plusieurs centaines de personnes. La chapelle ouvre ses portes chaque année de mi-juillet à mi-septembre pour exposer l’oeuvre contemporaine d’un artiste de renom dans le cadre de la manifestation « L’Art dans les Chapelles ».

CHAPELLE SAINT FIACRE

La chapelle Saint-Fiacre est édifiée vers 1460 après le mariage de Marie de Bretagne et de Pierre de Rohan. Cet édifice d´importance, de style gothique flamboyant, ne présente pas de jeux de volumes extérieurs propre à la plupart de ses contemporains. Ici, la simplification du volume est extrême : grand vaisseau unique sans bas-côtés ni transept, chevet plat, absence de grand clocher occidental mais présence d’un petit clocheton. Les pierres d´attente autour de la porte sud signalent l´amorce d´un petit porche qui n´a jamais été réalisé.
L´espace intérieur très unifié appelle le décor. Le mur nord du choeur conserve les vestiges d´une peinture murale consacrée à la vie de saint Fiacre. La chapelle est classée aux Monuments Historiques et détient l’un des 4 jubés remarquables de Bretagne qui habille et délimite le grand volume du choeur éclairé par une importante verrière.
L´édifice n´a subi aucune retouche depuis l´époque de sa construction, hormis une baie circulaire percée en 1863 sur le côté sud du choeur pour apporter de la lumière, en partie occultée depuis l´adjonction, au XVIIe siècle, d´un retable contre la maîtresse-vitre.

CHAPELLE DE SAINT RIVALAIN

La chapelle est datée de 1776 sur la façade occidentale et elle semble avoir été reconstruite à cette époque. Le comité de Saint-Rivalain est très actif et organise un grand pardon annuel le second dimanche de septembre qui remporte un vif succès. Les fonds récoltés ont notamment permis de participer à la reconstruction de la toiture. Une fontaine de dévotion, associée à un lavoir, est édifiée en 1896, à une centaine de mètres au sud. La chapelle abrite également  les statues de saint Cornély, de saint Louis, de saint Mathieu, de saint Rivalain et de saint Cado.

 

CHAPELLE DE LA MADELEINE

La chapelle de la Madeleine est édifiée à la fin du 16ème ou au début du 17ème siècle, à proximité immédiate de la rivière de la Sarre. Le clocher est probablement refait dans le premier quart du 18e siècle avec la cloche, baptisée en 1711. Une fenêtre est percée sur le mur sud au milieu du 19e siècle. Des travaux de restauration ont été menés entre 1978 et 1990.

Le pardon annuel est habituellement organisé le 3ème dimanche de mai. La chapelle de la Madeleine est située à 500 mètres du centre de Melrand et borde le circuit de randonnée éponyme (plan sur la place de l’église).

La Madeleine Melrand 2016 (14)La Madeleine Melrand 2016 (16)

CHAPELLE SAINTE PRISCE

Située à 3 km environ du centre bourg au lieu-dit Sainte-Prisce en Melrand, les origines de la chapelle remontent au 15ème siècle. De cette époque, seules les portes sud et ouest ont subsisté. L’édifice est rallongé à l’est à la fin du 18e siècle en remployant la baie axiale du chevet datant du 16e siècle. Le clocher semble dater du 18e siècle. La fontaine porte la date de 1642. L’ancien comité de Sainte-Prisce organisait un pardon en septembre de chaque année qui a notamment permis de remplacer un vitrail à l’arrière de la chapelle. (Photo ci-dessous)

CHAPELLE NOTRE DAME DE LOCMARIA

La chapelle se situe au lieu-dit Locmaria en Melrand, à 1,5 km du bourg. Les belles bâtisses en pierre du village rayonnent autour de la chapelle. Le bâtiment ouest porte la date de 1586. Au pied du clocher, les corps de bâtiment en « L » ont été rénovés. C’est un édifice en forme de croix latine avec choeur à chevet plats. L’aile méridionale du transept présente une façade particulièrement remarquable. La grande baie brisée, aux voussures multiples, contient deux portes jumelles en anse de panier à accolade et un tympan à mouchettes sans redents. Une nouvelle accolade l’enveloppe à l’intérieur d’un faux gable qui atteint le sommet du pignon. Si l’on y voit toujours les crosses végétales, ce sont des animaux qui remplacent les fleurons et se juchent sur les pinacles latéraux. Locmara a l’une des plus belles façades morbihannaises.

 

CHAPELLE SAINT LAURENT

La chapelle Saint-Laurent se situe à 200 mètres du centre de Melrand sur la route de Bieuzy et au nord-ouest de l’église paroissiale. Elle est probablement liée à l’existence de la source abritée par la fontaine de dévotion sur le chemin à sa droite. L’édification du sanctuaire est contemporaine de celle de l’église actuelle, dans la première moitié du 15e siècle. Les seigneurs de Kerveno en sont peut-être les instigateurs comme semble l’indiquer le blason à dix étoiles sculpté sur la fontaine. Faute de moyens, la chapelle est détruite en 1962 et seule une partie du choeur est conservée pour en faire un oratoire, ouvert à l’ouest par une grande arcade.

 

Partagez cette page sur