Je ne brûle pas les déchets végétaux

Le brûlage à l’air libre des végétaux est INTERDIT TOUTE L’ANNÉE ! selon la circulaire en date du 18/11/2011. Attention : en cas de non-respect de cette règle, une contravention de 450 € peut être appliquée pour un particulier (article 131-13 du nouveau code pénal)

Au-delà des possibles troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée, ainsi que des risques d’incendies, le brûlage à l’air libre émet de nombreux polluants* en quantités importantes dont les particules fines, qui véhiculent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) notamment lorsque d’autres déchets ou des bois traités sont mêlés à ceux issus de la tonte, de la taille des haies et arbustes, ou du débroussaillage d’un fossé. C’est donc pour ces atteintes à la santé et dans le cadre plus général de la lutte contre la pollution de l’air, que le brûlage des déchets verts a été interdit.

*particules, hydrocarbures aromatiques polycycliques, composés organiques volatils, oxydes d’azote, monoxyde de carbone et dans une moindre mesure dioxines et furanes.

 

Ne brûlez plus vos déchets verts, valorisez-les ! Des solutions alternatives adaptées à vos besoins et plus respectueuses de la qualité de l’air existent :

 

  • LE COMPOSTAGE DOMESTIQUE : Tontes de pelouse et feuillages peuvent être mélangés avec vos restes de repas et épluchures de légumes… pour se transformer en amendement naturel et de qualité pour toutes vos plantes.

 

CMC met à votre disposition des composteurs, renseignez-vous !

 

  • LE BROYAGE ET LE PAILLAGE : Petits et gros branchages broyés et feuilles mortes constituent un excellent paillis pour le jardin et le potager. Le paillage nourrit, conserve l’humidité des sols et évite la pousse des mauvaises herbes.

 

Autre astuce la tonte mulching, elle permet de laisser l’herbe finement coupée sur place.

 

  • LA DÉCHÈTERIE : Vous pouvez également y déposer vos déchets verts, ils y seront valorisés.

 

Particuliers, collectivités, entreprises sont concernés.

 

Déchets visés : Tontes de pelouse, taille de haies, feuilles mortes, résidus d’élagage et de débroussaillage, déchets d’entretien de massifs et autres déchets végétaux issus de parcs et jardins…en mélange ou pas avec d’autres déchets.

 

L’entretien du jardin pour un particulier génère des déchets verts que l’on estime en moyenne en France à 160 kilos par personne et par an. Pour s’en débarrasser, 9 % des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes de déchets verts brûlés à l’air libre.

 

Partagez cette page sur